Edition 2012

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Edition 2012

Message  Aline le Jeu 5 Avr - 19:50

Après deux années d'absence, revoici notre petit journal numérique.
Suivront quelques infos et photos de la promo de cette année.
A vos claviers!

Aline
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un classique, depuis le temps

Message  Aline le Jeu 5 Avr - 20:20

Comme souvent, j'ai présenté aux élèves le lipogramme avec un extrait de La Disparition de Georges Perec.
Ensuite, ils se sont essayé à l'exercice, et, comble de talent, avec la même contrainte que l'écrivain! Toutes les productions ont été réalisées en classe, sans dictionnaire ni aide d'aucune sorte, en un temps court.
Je suis très fière de toutes les réalisations, y compris celles qui ne figurent pas ici.
Morceaux choisis:

Un grand gaillard allait à sa moto quand il constata qu'il n'avait pas pris son matos pour son boulot. Quand il arriva à son logis, il trouva la maison qui flambait. Il tomba sur un inconnu qui trimbalait un bidon blanc qui avait l'air lourd. L'inconnu, qui avait un air ambigu lui raconta son roman. Notre grand gaillard qui avait tout compris, balança son poing sur l'inconnu. (Maxence)

L'intrus
La nuit dans un froid glacial, un SDF dort dans un coin. Il boit du whisky pour avoir chaud. Il a froid, saisi par un froid venu du Nord. Il n'a pas pu dormir. Au matin, sous son abri, il coupa son bout d'un pain, il l'avala d'un coup car il avait faim.
(Adrian)

L'Alaska
J'ai haï l'Alaska, un pays si grand, si chaud, si africain... Humour.
Pourtant j'ai haï l'Alaska, toujours du blanc, il y fait froid, mais un froid!
Un mois, dix jours aussi longs; trop dur.
Là-bas, j'ai appris sir moi, sur l'habitation, l'igloo.
Dans la casba, il fait chaud. L'appart parait si mini. Plus d'ours, sauf mon tapis.
Avant, ni coca, ni chips, ni radio.
Aujourd'hui j'ai tout, pourtant mon corps parait mort.
(Anthony)

La nuit allait sur sa fin quand, tout à coup, un bus fonça sur lui. il crut mourir. Mais un inconnu sortit du fond du bois.
Il dut s'assoupir car un instant plus tard, l'inconnu l'avait assis sur un banc.
(Nicolas)




Aline
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum