2013: Paroles, échanges, conversations, et révolution numérique

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

2013: Paroles, échanges, conversations, et révolution numérique

Message  Aline le Dim 1 Juil - 20:56

BO du 06/02/2012:
Problématique:
Les échanges de paroles tissent les liens dont tout individu a besoin pour trouver sa place dans le groupe, la
communauté, la société. Comment les nouvelles modalités de ces échanges prolongent-elles ou, au contraire,
bouleversent-elles notre façon de penser la construction de soi, les relations humaines, les interactions avec les
autres et avec le monde ?
Écrit/oral
Les échanges de paroles font intervenir une langue particulière, écrite ou orale. Les codes langagiers sont à prendre
en compte dans leur diversité : codes spécifiques de l'échange épistolaire, codes de la conversation courante, codes
des échanges numériques. Ces derniers brouillent les catégories de l'écrit et de l'oral : les échanges numériques, qui
semblent instantanés et éphémères, laissent pourtant des traces tant il est encore vrai que « les paroles s'envolent et
(que) les écrits restent ».
Dans ces conditions, quels codes apprendre, à quelles normes se référer pour communiquer ?
Privé/public
Par ailleurs, la communication est régie a priori par des critères différents selon le caractère privé ou public de
l'échange. Cette distinction semble cependant remise en cause par les réseaux sociaux qui rendent la vie privée
accessible à des publics apparemment choisis. Construit-on son identité de la même façon dans un espace protégé -
celui de la famille ou d'un cercle d'amis proches - et dans un réseau social ouvert ? Peut-il y avoir encore de la
spontanéité dans les échanges ?
Professionnel/amateur
Qui détient une parole légitime ? Les frontières se brouillent entre la parole des experts, la parole reconnue, et la
parole de tous et de chacun. Les blogs contribuent à forger les opinions. Ne risque-t-on pas de perdre la qualité
professionnelle de l'appréciation portée sur une information ?
Lieu de pouvoirs/espace démocratique
Du fait du brouillage des codes, la conversation sur internet nivelle les relations hiérarchiques en rendant tout un
chacun apparemment accessible. Chacun peut entrer dans une discussion, connaître la pensée de l'autre ou
progresser dans la sienne grâce aux interactions entre plusieurs interlocuteurs.
Les nouveaux moyens de communication permettent aussi de se constituer en lobbys pour influencer une décision,
contourner les médias officiels, pour faire entendre une autre voix, résister à des pouvoirs autoritaires. Mais ces
mêmes moyens peuvent être le lieu où se renforce l'expression d'un groupe de pression, qui diffuse des affirmations
sans citer ses sources, fausse les informations, avec une efficacité redoutable. Les nouveaux moyens de
communication aident-ils à mieux exercer la citoyenneté ?
Proximité/distance
Les lieux de communication traditionnels (la salle de banquet, le café, les salons, etc.) influent sur l'échange. La
relation entre interlocuteurs est réinterrogée par les nouvelles technologies. En présence ou à distance (par la lettre,
le téléphone, le mél, les messageries et le contact vidéo), qu'est-ce qui se joue dans ces formes de dialogue ? Quels
changements, quels gains, apportent les relations virtuelles par rapport aux relations directes en face à face ?
Continuité/discontinuité
La facilité des échanges, qui reposent sur des moyens techniques en permanence disponibles, permet une relation
ininterrompue. Or se donner le temps de la réflexion, prendre de la distance avant de poursuivre et de revenir à une
situation et, dans cette interruption, avoir mûri, progressé, organisé sa pensée, permet de mieux fonder son jugement.
Cette manière de former ses idées a-t-elle encore un sens à l'heure des échanges spontanés, permanents, continus ?
Le temps de la réflexion est-il le garant indispensable de la qualité de l'échange ?

Indications bibliographiques

Littérature
I. Asimov, Face aux feux du soleil , 1957
D. Daeninckx, Camarades de classe, 2008
Ph. Delerm, Quelque chose en lui de Bartleby , 2009
W. Gibson, Neuromancien, 1985
J. Franzen, Freedom, 2011
G. Feydeau, La Puce à l'oreille, 1907
E. Ionesco, La Cantatrice chauve, 1950
La Bruyère, Les Caractères, « De la société et de la conversation », 1688
D. Glattauer, Quand souffle le vent du nord , 2011
S. Larsson, Millenium, 2005-2007
Molière, Les Précieuses ridicules, 1659 ; Le Misanthrope, 1665 ; Les Femmes savantes , 1672
M. Proust, Du côté de chez Swann, « Un amour de Swann », 1913
Y. Réza, Conversations après un enterrement, édition 2004 - Le Dieu du carnage, 2008, repris au cinéma par Roman
Polanski (Carnage, 2011)
N. Sarraute, Les Fruits d'or, 1963 ; Pour un oui ou pour un non , 1982
W. Shakespeare, Beaucoup de bruit pour rien , 1600

Essais
Books, dossier « Cinq cent millions d'amis », octobre 2010
La Conversation, collection Mutations, Autrement, 1999
Internet et les réseaux sociaux , La Documentation française, 2011
Nos vies numériques, Sciences humaines n° 229, août-septembre 2011
D. Cardon, La Démocratie internet : promesses et limites , Le Seuil, 2010
A. Casilli, Les Liaisons numériques : vers une nouvelle sociabilité ? 2010
Y. Citton, L'Avenir des humanités, économie de la connaissance ou cultures de l'interprétation , 2010
M. Doueihi, La Grande Conversion numérique, 2008
P. Flichy, Le Sacre de l'amateur : sociologie des passions ordinaires à l'ère du numérique , 2010
M. Fumaroli, Trois institutions littéraires, 1994 ; Quand l'Europe parlait français , 2001
E. Godo, Une histoire de la conversation, 2003
E. Lazega, Réseaux sociaux et structures relationnelles , Que sais-je ? 2007
P. Mercklé, Sociologie des réseaux sociaux , 2004 - 3ème éd. 2011

Films, séries télévisées
Mary and Max , Adam Elliot, 2009
Vous avez un message, Nora Ephron, 1998
The Social Network , David Fincher, 2010
L'Esquive, Abdellatif Kechiche, 2004
Ridicule, Patrice Leconte, 1996
Carnage, Roman Polanski, 2011 (repris de la pièce de Yasmina Réza, Le Dieu du carnage)
Le scaphandre et le papillon , Julian Schnabel, 2007
Denise au téléphone, Hal Salwen, 1995
Catfish, Henry Joost, Ariel Schulman, 2010
Contagion, Steven Soderbergh, 2011
Bref (Canal +)
Les Deschiens (« Le Bavard »)
Friends

Sites internet
Blogs des quotidiens de la presse écrite
http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=SOCIO_001_0025 :
« Exposition de soi et reconnaissance de singularités subjectives sur les sites de réseaux sociaux » (Fabien
Granjon, Julie Denouël)
http://www.cairn.info/article.php?
ID_REVUE=SOC&ID_NUMPUBLIE=SOC_079&ID_ARTICLE=SOC_079_0075&FRM=N&REDIR=1 : « Smart mobs,
Les communautés intelligentes mobiles, comment reconnaître le futur quand il vous tombe dessus ? » (Howard
Rheingold)
prospective-numerique.gouv.fr/place.publique
http://www.eduscol.education.fr/pid25134/seminaire-metamorphoses-livre-lecture.html : « La rémanence du livre dans
les nouveaux dispositifs de communication » (Valérie Jeanne-Perrier) ; « Un nouvel imaginaire de lecture à travers
ses représentations visuelles » (Julia Bonaccorsi)

Mots clés
Correspondance, billet, lettre, carte postale, télégramme, message, texto, SMS, internet, réseaux sociaux, blog,
twitter, facebook, skype
Conversation, dialogue, échange, communication, fonction phatique, fonction expressive, fonction impressive
Manuel de conversation, code, civilité, politesse, transgression, abréviation, phonétique, smiley, orthographe, norme
Parler, discuter, argumenter, affirmer, écouter, réfléchir, réagir, contredire, admettre, nuancer
Se dévoiler, se confier, s'épancher, être sincère, mentir, s'exposer, se vanter, page personnelle, profil, narcissisme,
altérité, identité
Colporter, diffuser, divulguer, propager, créer le buzz, rumeur, information, qu'en-dira-t-on, réputation, cancans, ragots,
marketing viral
Intimité, anonymat, silence, protection de la vie privée, confidentialité, discrétion, secret, meuble secrétaire, pudeur
Vitesse, immédiateté, temps réel, spontanéité, retenue, réserve, atermoiement, procrastination
Ami, association, coterie, cercle, club, communauté, forum de discussion, réseaux sociaux
Élégance, préciosité, affectation, naturel, franchise, ostentation
Expressions : tourner sa langue sept fois dans sa bouche, avoir l'esprit d'escalier, saisir la balle au bond, parler pour
ne rien dire, répondre du tac au tac, tourner autour du pot, mdr, lol.

Aline
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Liste à compléter

Message  Aline le Dim 1 Juil - 21:09

Avant tout, je vous demande d'acheter cet ouvrage pédagogique que vous devrez IMPERATIVEMENT apporter à chaque cours, sous peine d'être EXCLU DU COURS.
Voici le lien pour acheter directement l'ouvrage, au prix le plus intéressant. Vous pouvez bien sûr le trouver en magasin, mais pas à ce prix.
Réflexe BTS Français


La liste qui suit n'est évidemment pas exhaustive et sera agrémentée tout au long de l'année.
J'ajoute déjà:

Littérature:
Beaucoup d'oeuvres de I Asimov
Fahrenheit 451 de Bradbury
1984 de G Orwell
Petits crimes conjugaux de E E Schmitt
Les Liaisons Dangereuses de C De Laclos (vous trouverez ici l'intégralité de l'oeuvre en lecture gratuite)
Inconnu à cette adresse de K Kressmann Taylor
Une affaire conjugale de E Abecassis
Faux profil de J Dumoulin
Certains contes de fées (comme La Petite Sirène d'Andersen, Le Petit Poucet, Le Petit chaperon rouge, Barbe Bleue de Perrault, Peau d'âne...)
Les Fables de La Fontaine
Sur la route de J Kerouac
Balzac et la petite tailleuse chinoise de Dai Sijie
L'Appel de l'ange de Musso


Essais:
La Dimension cachée de E Twitchell Hall
De nombreux ouvrages de J Messinger (Ces gestes qui nous trahissent, Le sens caché des gestes,...)
Petite Poussette de M Serres
La Politique d'Aristote
Ce que parler veut dire de P Bourdieu

Films:
Deux jours à tuer
J Edgar
Je vous trouve très beau
Trust
Entre deux rives (the lake house)
PS:I love you
The Reader
Phone game
The Truman show
Le discours d'un roi
La Vague
De vrais mensonges
Matrix
Aux yeux de tous
The Artist
Seul au monde
Buried
Cellular
Les petits mouchoirs
Superstar
Le Prénom
Inside Man
Robot and Frank
Dans la maison
Chatroom
Clones
Amitiés sincères
Extrêmement fort et incroyablement près
En direct sur EdTV
L'homme bicentenaire

Les séries américaines Lie to me, Dr House, Gossip Girl et The Mentalist

Chansons:
Marilou de Polnareff ici
Pomme C de Calogero ici
Jeune demoiselle de Diam's ici
La lettre de Luce ici
Nous ne nous parlerons pas de Goldman ici
Nos mains de Goldman ici
Je voudrais vous revoir de Goldman ici (soyez attentif à la manière dont le chanteur présente la chanson)
En deux mots de Jamait ici
A la chaîne de Superbus ici
Le long de la route de Zaz ici


Dernière édition par Aline le Dim 21 Avr - 20:59, édité 27 fois

Aline
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Ce que disent les gestes

Message  Aline le Dim 1 Juil - 21:11

Voici un article paru dans France Soir qui tente de décrypter le langage des gestes sur une affaire sulfureuse.
ici

Aline
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Article de Télérama

Message  Aline le Dim 5 Aoû - 17:26

J’ai dit adieu à mes 6 500 followers sur Twitter, par @koliadelesalle
Billet | Pendant deux ans, notre journaliste a tweeté matin, midi et soir, et aussi la nuit. Puis, du jour au lendemain, il a fermé son compte. Une libération.

Le 20/07/2012 à 09h00
Nicolas Delesalle - Télérama n° 3262

illustration : Coloranz d'après Twitter et TB

Voilà, je suis mort. Un clic a suffi. ­Fini Twitter. Je disparais du réseau, sans un mot ; une libération, un choix, motivé par un million de raisons que je pourrais renier un jour, mais pour l'heure, c'est trop tard, c'est fait, game over, et c'est le sentiment d'autodestruction qui prédomine, adios les 650 comptes que je suivais, bye bye les 6 500 qui me lisaient, vertige, j'ai sauté dans le ravin, deux ans de furie communicative, matin, midi, soir, et la nuit, terminé l'obligation induite de faire des bons mots, de partager les bons plans, les liens, les articles, de raconter des histoires, réagir, commenter, croiser le fer, tailler le verbe en cent quarante caractères ciselés, le devoir d'informer, d'ironiser, je retourne dans la forêt au bord de la rivière et j'écoute pousser ma barbe dans le vent tiède du monde réel.

C'est l'heure d'infiltrer la vraie vie. Oui, mais non. Des coups de fil. Des SMS. Des mails. « Qu'est-ce que tu fous ? » ; « Je rêve ou tu as quitté Twitter ? » ; « C'est quoi ce bordel ? » ; « Tout le monde se demande ce qui se passe ! »

Tout le monde ? Non, juste certains comptes que je suivais, qui me suivaient, et qui n'en croient pas leurs yeux. Je tape mon vieux nom de twitto pour savoir ce qu'il se marmonne et je me retrouve dans un cimetière : « A la mémoire de feu @KoliaDelesalle » ; « J'ai un problème avec le départ de @KoliaDelesalle » ; « RIP @KoliaDelesalle » ; « Pourquoi ? » Fantasme d'égotiste paranoïaque, j'assiste à mes propres funérailles. C'est triste un enterrement, alors le sien, forcément, ça serre le coeur.

Après un instant d'autosatisfaction stupide, je commence enfin à comprendre que j'ai fait un truc plus grave que je l'imaginais. Les réactions ne sont pas liées à l'incroyable drôlerie de mes tweets mais à la brutalité de la ­disparition ; les comptes que je suivais n'étaient pas des comptes, mais des êtres réels aujourd'hui dépités de se voir imposer cette violence soudaine. Car, je le découvre, c'est une violence. On est tous attachés, liés par ceux qu'on aime, dans le monde réel comme dans le numérique ; se détacher, c'est arracher. Le suicide virtuel n'a rien à voir avec le vrai suicide, celui qui détruit tout. Mais il reste dérangeant parce qu'il est vécu comme une rupture du contrat tacite signé au départ : « on est bien ensemble ». Perçu comme une trahison, il renvoie à ceux qui restent la question du sens de leur propre existence numérique.

Deux semaines après mon décès, sur Twitter, le deuil est fait. La machine tourne vite, très vite. Moi, après une semaine de tempête intérieure, je profite de ma mort : je pète le feu. Joues roses, oeil vif, poil soyeux, je ne suis plus en permanence le nez sur mon smartphone à vérifier les dernières infos, les buzz, je ne suis plus à batailler avec des ombres. Chose remarquable, je suis même capable de suivre une conversation jusqu'au bout à la terrasse d'un café. Voilà, un clic a suffi. Je suis vivant.

Et je peux donc revenir quand il me plaira. Reload.


Dernière édition par Aline le Dim 5 Aoû - 17:32, édité 1 fois

Aline
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Article de Sciences Humaines

Message  Aline le Dim 5 Aoû - 17:32



3615 Minitel c'est fini!



Le 30 juin 2012 a marqué la fin d’une époque. Ce jour-là en effet a été débranché le réseau Transpac, qui véhiculait le trafic du Minitel depuis trente ans. Parfois accusée d’avoir causé le retard des Français sur le Web à la fin des années 1990, cette boîte beige à clavier intégré aurait au contraire joué un rôle considérable dans le passage du grand public d’une logique de papier à une logique d’écran interactif (et de clavier). Telle est l’une des thèses développées par Valérie Schafer et Benjamin G. Thierry, tous deux historiens des médias. « Après le rattrapage téléphonique, l’objectif était de faire entrer un terminal dans les foyers pour continuer à stimuler la croissance (…). C’est pourquoi le Minitel a été majoritairement distribué gratuitement. L’idée était de financer le contenant pour stimuler les contenus. À l’inverse de l’Internet actuel », note V. Schafer. Car cet objet né de la rencontre des mondes de l’informatique et des télécommunications a permis le développement de services inédits, du 36 11 pour interroger les premiers annuaires électroniques, au 36 15 pour consulter des messageries, réserver un billet de train ou faire ses achats en ligne. Si la messagerie rose a marqué l’imaginaire, tous les Français n’y ont pas pris part. Au maximum, au début des années 1990, 6,5 millions de terminaux sont en circulation. « Les utilisateurs d’Ulla, Aline ou de services similaires étaient néanmoins prêts à dépenser beaucoup d’argent, cela représentait une manne financière importante pour nombre de journaux », relève l’historienne. Le recours à un pseudo et la virtualisation des échanges, caractéristiques d’Internet, s’immiscent donc bel et bien dans le quotidien des Français par le biais de ce terminal désormais désuet, que certains regretteront…



Valérie Schafer et Benjamin G. Thierry, Le Minitel. L’enfance numérique de la France, Nuvis, 2012.
[u]

Aline
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Facebook en quelques chiffres

Message  Aline le Dim 5 Aoû - 17:34

Dans le même Sciences Humaines, un article évoque le plus important des réseaux sociaux:

À l’heure où Facebook vient de faire son entrée en Bourse, quelques chiffres permettent de prendre la mesure de ce qui est devenu le premier moyen de communication virtuel.


• 900 millions d’adhérents : si on les réunissait, ils formeraient le troisième pays de la planète (après la Chine et l’Inde).
 (Depuis Octobre 2012, le milliard d'utilisateurs a été franchi.)

• 55 % des internautes du monde utilisent Facebook, classé comme le premier site communautaire (à l’exception de la Chine où il est interdit et de la Russie où il est supplanté par des réseaux russes).


• 130 amis, c’est le nombre moyen de personnes avec lesquelles est connecté chaque utilisateur.


• 28 ans, c’est l’âge de ses fondateurs, Mark Zuckerberg et Dustin Moskovitz, qui font partie des plus jeunes milliardaires du monde.


• 2004, année de naissance de ce qui est devenu le premier réseau social de la planète.



Dernière édition par Aline le Ven 5 Oct - 14:56, édité 1 fois

Aline
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Quand la pub s'en mêle

Message  Aline le Dim 5 Aoû - 17:43



Dernière édition par Aline le Sam 23 Fév - 12:13, édité 2 fois

Aline
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Même nos hommes politiques ne peuvent s'en passer...

Message  Aline le Dim 5 Aoû - 18:16


Nicolas Sarkozy envoyant un sms pendant une audience auprès du pape, le 20 décembre 2007


François Hollande manipule son téléphone portable, parue dans le Figaro 01/2012


Le garde des Sceaux à l'Assemblée nationale


Le Twitt assassin de la nouvelle Première dame de France


Dernière édition par Aline le Mar 28 Aoû - 13:03, édité 1 fois

Aline
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Quand le support d'écriture devient message

Message  Aline le Mar 28 Aoû - 12:17

Voici quelques exemples historiques où les auteurs ont choisi d'écrire sur des supports parfois étonnants. On peut alors se demander si le message n'est pas double...
Le roman de Kerouac
Le pugnace Latude
Séminaire 2010

Aline
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les humoristes ne sont pas en reste

Message  Aline le Jeu 30 Aoû - 20:17

Deux extraits de spectacle, en guise d'introduction

Florence Foresti
Gad El Maleh
Muriel Robin
Jérome Commandeur
I phone 6??


Dernière édition par Aline le Ven 5 Oct - 14:57, édité 3 fois

Aline
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Certains se reconnaissent-ils?

Message  Aline le Ven 28 Sep - 15:01

Une petite vidéo (merci Paul) qui, quelques jours après la sortie du dernier Iphone, nous permet de réfléchir à l'addiction dont nous sommes (parfois) victimes, concernant les nouvelles technologies.
Apple addict

NB: Le jeune homme est très créatif, vous pouvez retrouver ses vidéos sur normanfaitdesvideos.com (à voir: "Maintenant j'ai google", "Ecrire une lettre postale")

Aline
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Hadopi

Message  Aline le Mar 9 Oct - 18:00

Le mensuel Sciences Humaines propose en Septembre un article sur la loi visant à lutter contre le partage numérique. ici


Dernière édition par Aline le Mar 9 Oct - 18:08, édité 2 fois

Aline
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les hackers

Message  Aline le Mar 9 Oct - 18:06

Dans le même registre voici une émission radio qui évoque le problème des hackers et leur possible reconversion ici

Aline
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le pouvoir de la télévision

Message  Aline le Sam 27 Oct - 13:01

En 2009, une expérience a été menée et diffusée sur France 2 afin de prouver que la télévision est devenue un pouvoir plus puissant encore que n'importe quel autre. Cette expérience est basée sur une précédente, appelée expérience de Milgram, réalisée dans les années 60 qui voulait démontrer jusqu'où pouvait aller la soumission à l'autorité. Les résultats de l'époque sont surprenants: plus de 60% des sujets, exposés à une autorité militaire ou médicale, acceptent de torturer un individu, simplement parce qu'on le leur demande. Mais l'expérience de 2009 sera plus stupéfiante encore...ici

Aline
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'exploitation de l'intime

Message  Aline le Sam 27 Oct - 13:52

Nous avons travaillé sur un sujet qui évoquait la frontière de plus en plus ténue entre les espaces privé et public sur la toile.
Peut-être que la télévision n'est pas étrangère à cette situation inquiétante... ici

Aline
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum